Taux immobilier BDAF

     Mis à jour le

BDAF

Créé en 1967, La BDAF signifie banque des Antilles françaises et est la résultante de la banque de la Guadeloupe et la banque de la Martinique et appartient au groupe BPCE. Elle se retrouve dans plusieurs secteurs du marché, à savoir les professionnels, les entreprises, les particuliers, la promotion immobilière, le secteur public territorial, etc. Notons également que la BDAF est une filiale de la caisse d’épargne CEPAC  depuis 2015. Elle met à la disposition de ses clients une panoplie de produits et services commerciaux de banques, entre autres les moyens de paiement, la gestion du patrimoine, la gestion de dépôt et de trésorerie, etc.

Quels sont les différents taux immobiliers BDAF?

BDAF détermine le taux immobilier proposé à chaque emprunteur en prenant en compte plusieurs paramètres.

Le taux immobilier BDAF selon votre région

Les taux immobiliers s’établissent par rapport à la région. C’est pourquoi, deux emprunteurs avec des dossiers identiques peuvent avoir des taux différents à Lyon et ,  à Paris. En effet, le fonctionnement de la caisse d’épargne se fait par une organisation régionale, et les politiques commerciales favorisent la réalisation de taux différents d’un territoire à un autre. À Lyon par exemple, la banque peut prendre la décision de faire rentrer une nouvelle clientèle dans son fichier. Et pour y arriver, elle va donc effectuer une action sur son taux pour attirer de nouveaux clients.

Le taux immobilier BDAF selon votre type de projet

  • Pour l’achat d’une résidence principale : ici, le taux d’intérêt de la caisse d’épargne dépend de certains critères, tels le montant votre salaire et votre situation professionnelle, le montant de votre apport personnel, la durée du prêt et bien d’autres critères. Aussi, vous aurez la possibilité d’emprunter sur une période de 25 ans au maximum. N’oubliez pas que si la durée de votre emprunt est longue, votre taux d’emprunt risque d’être à la hausse.
  • Pour l’achat d’une résidence secondaire : le taux immobilier sera établi en fonction des critères de base.

Le taux immobilier BDAF selon le type de prêt

  • Le prêt à taux zéro : Si vous construisez ou achetez une résidence principale sans avoir été propriétaire, lors des deux dernières années qui précèdent votre acquisition de logement, il vous faudra alors le prêt à taux zéro. En effet, ce prêt se calcule par rapport à vos revenus, et votre situation matrimoniale. Ainsi, la somme qui vous sera autorisée d’emprunter dépendra de la situation géographique de votre logement, du type de logement, et du nombre de personnes destinées à y habiter. Votre situation familiale représente donc un complément à votre dossier. Le prêt à taux zéro vous donnera la possibilité de ne rembourser que le capital sur une période bien définie selon vos revenus. Ajouter à cela, vous aurez le privilège de profiter d’une période au cours de laquelle vous n’aurez absolument rien à rembourser.
  • Le prêt immobilier à taux fixe : avec ce type de prêt, la BDAF vous propose une offre en fonction de votre profil, et ce qu’il s’agisse de l’achat d’une résidence principale, secondaire ou locative, etc. De plus, avec ce type de prêt, les taux ne changent pas et vous êtes bien informé du remboursement de votre crédit. Vous avez aussi la possibilité d’établir vous-même les dates de prélèvement sur votre compte, et libre à vous de rembourser de façon partielle ou totale votre prêt par
  • Le prêt relais : vous donne la possibilité de passer à la revente du logement que vous avez pour un autre logement que vous désirez. Il s’agit d’un crédit immobilier à taux fixe et le montant peut valoir 70% de la valeur établie du bien en vente. La durée du remboursement de ce prêt s’effectue sur une petite période.
  • Le prêt PEL : appelé plan épargne logement, ce type de prêt vous donne la possibilité de bénéficier d’un prêt suivi de conditions particulières après une période de 4 ans d’épargne et peu importe vos projets immobiliers. Aussi, il faut noter que dès l’ouverture du PEL vous avez droit à un taux fixe. La somme dû prêt PEL est de 92000 euros, et la durée de remboursement se fait sur une période de 2 à 15 ans.
  • Le prêt CEL (compte épargne logement) : ce type de prêt vous permet d’obtenir un prêt après 18 mois d’épargne, peu importe vos projets de logement (logement neuf, ancien, principal, etc.). Vous bénéficiez dès lors d’un taux fixe hors du commun. En effet, le montant du CEL est de 23000 euros en fonction de votre montant d’épargne et de vos capacités d’amortissement pour une durée de remboursement qui va de 2 à 15 ans. Le prêt CEL est le prêt approprié pour additionner un prêt principal. Il peut aussi être considéré comme un apport personnel dans votre projet de financement.

Quelle est l’importance de la situation professionnelle par rapport aux taux immobiliers BDAF ?

Dans une logique de risques des impayés, la BDAF exige que les emprunteurs ait une situation professionnelle stable afin d’éviter tout incident.

En effet, un contrat à durée indéterminé ( CDI) est plus souhaité pour quiconque désire un prêt. Par ailleurs, cela n’est pas non plus impossible si vous êtes en CDD ou un jeune indépendant. Dans ce cas, il vous reviendra de démontrer à la banque que vos ressources financières sont assez conséquentes et constantes au cours des trois dernières années en fournissant à la BDAF tous les justificatifs nécessaires.

La BDAF prendra le temps d’analyser la pérennité des revenus et s’assurer à ce que tous les revenus de l’emprunteur seront reçus jusqu’au terme du crédit. L’ancienneté dans son entreprise sera aussi pour la BDAF un facteur de fiabilité.

Partager sur: