Renégocier pret immobilier

renégocier pret immobilier

Lors de l'achat d'un bien immobilier la majorité des français se tournent vers un prêt immobilier. Cela leur permet de financer un maison ou un appartement impossible à acheter comptant pour eux. Mais souvent par peur ou manque de temps, les emprunteurs acceptent la première offre de leur banque. Il est toutefois possible d'obtenir de meilleurs conditions en renégociant son prêt immobilier.

2020, le bon moment pour renégocier son prêt immobilier

Crédit immobilier : les taux d'intérêt n'ont jamais été aussi bas

Les taux d'intérêt n'ont pas arrêté de baisser depuis 2008 et ont atteint leur plus bas niveau en 2016 (c'était un record en France). En effet, les acquéreurs sont donc favorisés par cette baisse significative des taux immobiliers. Autrement, un emprunt qui a acheté son bien immobilier avant 2016 bénéficiera des avantages à renégocier son prêt immobilier en 2020.
Depuis 2016, les dossiers que les banques reçoivent concernent essentiellement un rachat ou une renégociation de prêt immobilier par une banque concurrente. Les emprunteurs ont vraiment pris conscience avec cette tendance en 2020 et cela ne fait qu'évoluer.

Il y a eu des taux plus élevés durant les années précédentes qu'aujourd'hui

Selon l'Observatoire Crédit Logement CSA, vous réalisez un vrai manque à gagner lorsque vous avez signé un emprunt immobilier avec un taux supérieur à 1,75 % sur 20 ans et que vous ne renégociez pas votre prêt auprès de votre banque.
Exemple : Un acheteur mettrait encore 11 ans à rembourser son crédit s'il avait signé en 2008 un prêt à un taux de 5,3 % sur 20 ans. Aujourd'hui, il aurait bénéficié d'un taux plus avantageux en signant.
Vous avez de vraies économies à réaliser en procédant à une renégociation de votre prêt immobilier. D'ailleurs, cela ne demande que peu de recherche et ne prend que peu de temps afin d'en parler avec votre banquier. Pour bénéficier des taux en temps réel, vous pouvez utiliser gratuitement le comparateur de taux prêt immobilier que vous avez mis à votre disposition.

Comment économiser avec une simulation de renégociation de crédit immobilier ?

On se pose généralement la question de la rentabilité au moment de renégocier son prêt immobilier. Sachez que vous pouvez réaliser plusieurs dizaines de milliers d'euros d'économies sur la totalité de la durée de votre prêt en ce qui concerne un crédit de 250 000 euros sur 20 ans souscrit pendant les 10 dernières années. Si vous voulez donc avoir une estimation prêt immobilier précise des gains potentiels, alors vous devez effectuer une simulation.
Pour procéder de manière simple, vous aurez à comparer sur la même durée de prêt restante votre ancien échéancier avec la nouvelle proposition. Ainsi, vous gagnez de l'argent dans l'opération à condition que la durée de votre prêt se trouve réduite ou que vos mensualités soient inférieures.
La seconde méthode consiste à comparer le montant global des intérêts qui sont versés pendant la durée restante du prêt. Dans ce cas, tous les échéanciers fournis au moment de la souscription à votre contrat de prêt immobilier doivent rappeler cette somme.
Si vous voulez savoir combien vous pouvez économiser avec un rachat ou une renégociation de prêt immobilier, alors n'hésitez pas à utiliser notre comparateur. Il s'agit d'un simulateur gratuit de rachat et de renégociation de crédit.

Quelle est la différence entre renégociation de prêt immobilier et rachat ?

  • Faire racheter son crédit immobilier (ou regrouper ses crédits) : l'emprunteur peut faire jouer la concurrence entre les banques pour un rachat de son crédit par une autre banque si la renégociation du prêt immobilier n'aboutit pas. Il pourra alors bénéficier d'un nouveau taux plus intéressant que le précédent, d'un nouveau contrat de crédit et d'une nouvelle assurance prêt immobilier dans une nouvelle banque. Il est donc important de bien calculer le montant des frais par rapport aux économies réalisées sur le coût du prêt, car cette démarche peut impliquer une série de dépenses pour l'emprunteur. Il s'agit généralement de l'hypothèque, des frais de dossier pour souscrire au nouveau crédit, des pénalités du remboursement anticipé correspondant à 3 % du capital dû, etc.).
  • Renégocier son prêt immobilier : il s'agit ici d'une discussion avec sa banque prêteuse afin de revoir les conditions du prêt immobilier. Pour profiter d'un meilleur taux prêt immobilier jusqu'à la fin de son emprunt, l'emprunteur demande une baisse du taux d'intérêt à sa banque.

Cependant, la banque n'est pas obligée d'accepter la demande du client. Elle pourra simplement rajouter un avenant au contrat du prêt immobilier au cas où la renégociation de prêt immobilier est acceptée.

Renégocier son prêt immobilier sans changer de banque : faut-il le faire ?

La banque prêteuse n'est pas obligée d'accepter une renégociation de crédit immobilier. À part celui que vous gardez en tant que client, la banque n'a aucun intérêt à vous accorder un taux prêt immobilier plus intéressant que celui auquel vous aviez contracté. Il faut noter que votre banque n'acceptera cette renégociation de crédit que si elle est certaine que vous n'irez pas dans une autre banque en faisant le rachat de votre crédit par un autre établissement bancaire. Les banques perdraient donc un client qui aurait pu leur rapporter plusieurs achats d'assurances ou placements par exemple. Sachez donc que vous avez toutes les chances de voir votre renégociation acceptée si votre banque vous considère comme un emprunteur intéressant.

Quel taux d'intérêt obtenir pour une renégociation de crédit ?

La banque ne vous proposera jamais le même taux d'intérêt que celui proposé lorsque vous souscrivez un nouveau crédit même si elle accède à votre demande. Il s'agira d'un taux de 0,6 ou 0,7 % au-dessus du taux d'appel qu'on accorde actuellement lorsqu'il s'agit d'un nouvel emprunt.
Si depuis la signature de votre premier emprunt votre situation professionnelle (financière) s'est dégradée, alors un seul critère peut compliquer votre négociation. En effet, si vous ne faites pas partie des clients que votre banque souhaite garder dans son portefeuille, elle sera moins encline à vous accorder des privilèges financiers. Vous pouvez donc à vous retourner vers une solution de rachat de crédit si vous vous retrouvez dans le premier tiers du remboursement de votre emprunt. On note ainsi une différence d'au moins 1,5 % entre le taux à souscription de votre prêt et le taux actuel.

Renégocier son emprunt sans aucun frais et sans changer de banque

Seul votre taux d'intérêt est modifié au moment d'une renégociation, car vous restez lié à la même banque prêteuse. Ainsi, votre banque peut simplement rajouter un avenant à votre dossier en notifiant ces modifications, ou établir un nouveau contrat. Vous n'aurez donc plus besoin de souscrire à une autre garantie et aucun frais ne sera lié à cette opération.
Il faut cependant noter que des frais peuvent être appliqués au moment de la renégociation de prêt immobilier avec votre banque. Cela dépend généralement des banques. Toutefois, vous avez la possibilité de négocier ces frais. De plus, si cette banque veut vous garder, alors elle trouvera un moyen de les supprimer.

Bien renégocier votre crédit immobilier : nos conseils !

Essayez de renégocier avant le rachat de crédit

Il est plus intéressant de renégocier d'abord avec sa banque pour faire baisser au maximum le taux de son pret immobilier, et ensuite proposer ce prêt renégocier à un taux plus avantageux à la nouvelle banque en cas de rachat de crédit. Cela sera en effet utile pour gagner quelques points sur le taux d'intérêt.

Faites jouer la concurrence entre les banques

Il s'agit là du b.a-ba en matière de renégociation de pret immobilier. Pour que votre banque vous garde comme client et accepte une renégociation, il suffit de mettre plusieurs établissements bancaires en concurrente. Ainsi, afin de conserver certains de leurs clients, plusieurs banques ont accepté de faire un effort en ce qui concerne le taux. On parle dans ce cas de renégociation.
Dans le cas où l'emprunteur ne se sent pas capable de parcourir lui même les banques, c'est une démarche de recherches utilisée pour obtenir des conseils et des éléments de comparaison.

Contactez un courtier en pret immobilier

  • Vous disposez d'un bon dossier : les critères d'un bon dossier sont les suivants : des revenus supérieurs à 5000 euros par mois pour un couple, une situation professionnelle stable, un apport supérieur à 30 %. Entre un bon et un mauvais dossier, les taux diffèrent d'un point. Tous les courtiers en prêt immobilier peuvent d'ailleurs en témoigner. Il est donc conseillé de mettre en avant des arguments recevables te frappants comme la stabilité de la situation professionnelle, la carte de la fidélité à l'établissement, l'âge pour les jeunes, le fait d'être non-fumeur, le bon état de santé, pour optimiser ses chances.
  • Vous avez un dossier moyen : on peut considérer l'exemple suivant : un couple avec 3500 euros de revenus mensuels veut emprunter 150 000 euros avec un apport de 10 à 15 %. Il y a donc ici moins d'intérêt à faire appel à un courtier en prêt immobilier. En réalité, seuls les très bons dossiers bénéficier d'une négociation. Le fait de contacter un courtier constitue une aide technique. Il vous aide à constituer un dossier solide et à identifier les prêts réglementés.
  • Vous avez un dossier limite : il peut arriver que le fait de recourir à un courtier prêt immobilier soit payant. Il faut donc faire très attention. En clair, on peut proposer aux clients un rachat de l'ensemble de leurs crédits en cours et un nouveau prêt qui aura une durée rallongée. Il s'agit d'un allongement qui sera utile pour dégager une nouvelle capacité d'emprunt et faire baisser les mensualités.

Ne contractez pas un crédit sur une trop longue durée

Le fait de renégocier un crédit et de profiter de la somme d'argent économisée comme capital pour faire un prêt immobilier en parallèle avec une durée supérieure à 25 ans représente un montage très dangereux. En ce qui concerne l'établissement bancaire, il se protège contre ce type de montage en demandant une hypothèque sur le bien. La banque prêteuse engrangera alors un maximum d'intérêts les premières années, car le coût de ce type de prêt est très important. Le client pour son compte n'a rien remboursé du capital durant cette période. Cela peut être dû à plusieurs raisons comme un accident de la vie, mais la banque ne prend pas de risque.
Il est d'ailleurs important de rappeler que pour l'emprunteur, mis à part les risques, plus la durée du prêt est longue, plus le coût du crédit est élevé.

Ne pas tricher avec votre taux d'endettement

Vous devez savoir que votre reste à vivre est très faible (moins de 1200 euros pour un couple) si votre taux d'endettement dépasse 33 %. D'ailleurs, s'il y a un risque important d'aléa professionnel, alors on déconseille fortement le montage. Il est également conseillé d'éviter les établissements qui présentent un taux d'appel pour la première année permettant de se retrouver sous la barre des 33 % d'endettement, mais qui augmente les années suivantes. Il faut donc faire attention !

Renégociez votre assurance pret immobilier

Vérifiez bien avant de signer. Les banques exigent généralement que les emprunteurs souscrivent une assurance pret immobilier afin de couvrir les risques liés à l'incapacité, à l'invalidité ou au décès. Il faut noter que l'assurance emprunteur représente aujourd'hui environ 30 % du coût total du prêt immobilier en ce qui concerne un couple assuré chacun à 100 %.
Pour choisir un contrat d'assurance pret immobilier externe à la banque, vous pouvez soit les mettre en concurrence, soit utiliser simplement notre comparateur assurance pret immobilier.
En somme, il faut savoir qu'il vous faut du temps pour renégocier votre assurance pret immobilier. C'est pour cette raison que vous pouvez contacter les experts de notre site pour vous accompagner tout au long du processus.

Partager sur: