Crédit Scoring

     Mis à jour le

Crédit scoring

En général, les banques sont le plus souvent confrontées à un souci majeur en prêtant de l’argent à leurs clients. C’est le fait de ne pas totalement prévoir ou d’être incertain du remboursement de l’emprunt dans sa totalité. Ainsi, né dans les années 50 aux États-Unis, le crédit scoring fut mis en place dans l’objectif de permettre aux créanciers de faire une évaluation de la solidité financière des personnes qui venaient dans le pays sans argent, et qui avaient l’intention d’obtenir un crédit.

C’est quoi un crédit scoring?

Dans le domaine du marketing, il sert à  prédire un score à un client ou un prospect. Le score final obtenu démontre en général la possibilité qu’un individu réponde favorablement à une offre marketing ou appartienne à la cible. Ce score examine aussi la valeur potentielle du client et l’espérance de son gain mathématique. Il se calcul grâce aux données qualitatives et quantitatives obtenues sur le client auquel les ont appliqué le modèle scoring, à savoir :

  • Les données de consommation ou d’usage du service ou du produit
  • Réponses du client aux offres marketing
  • Données concernant l’entreprise d’appartenance en B2B
  • Données sociodémographiques
  • Au comportement du client lors de sa visite sur le site web

Dans le domaine du crédit et de l’assurance, le Scoring sert à détecter le risque que présente un assuré potentiel ou un emprunteur. Le score obtenu permettra de donner la décision finale de la possibilité d’octroyer le crédit, et aussi pour déterminer une prime ou un taux d’assurance.

Les critères pris en compte dans un crédit scoring

De nombreux facteurs rentrent en ligne de compte dans le calcul du scoring bancaire. On a :

  • La situation matrimoniale du demandeur de prêt : s’il est marié, pacsé, célibataire ou en couple
  • Sa situation personnelle : sa nationalité, son âge, son adresse, son état de santé, etc.
  • Sa situation bancaire : ses dépenses, sa capacité d’épargne, remboursement de crédit
  • Son statut de résidence : locataire ou propriétaire
  • Sa situation professionnelle et celle de son conjoint : son salaire, le type de contrat, son métier, son ancienneté…
  • Le remboursement du ménage en cours
  • Le nombre de personnes constituant son foyer

Notons que le Scoring concernant les revenus du client est primordial que sa situation professionnelle. En effet, les établissements de crédit accordent une grande importance à cette façon d’évaluer la demande de crédit. IL faut savoir aussi que ne pas disposer d’un apport personnel, ou une situation de travail précaire ne vous exclut pas si vous voulez obtenir un emprunt, car c’est la réunion de tous les critères qui déterminera la note générale du scoring. Si cette note est élevée, vos conditions d’emprunt seront favorables, par contre si elle est faible, le dossier sera certainement rejeté.

Comment étudier les revenus de l'emprunteur?

S’il s’agit d’un projet immobilier, c’est l’analyse du taux d’endettement qui donne la possibilité à la banque d’effectuer l’étude d’une demande de financement. Dès lors, la banque fera une minutieuse analyse des dossiers de l’emprunteur afin de noter ou d’apprécier ses capacités de remboursement. Ainsi, le calcul de son taux d’endettement, qui prend en compte les charges rapportées à ses ressources permet à la banque de savoir si elle octroiera le crédit ou non à son client. Son objectif est de prévoir la situation financière du ménage lors du remboursement du prêt.

Il reviendra au client d’accepter un taux de:

  • 33% ( standard)
  • 35% ( souple)
  • 30%( restrictif).

Tous ces éléments sont indispensables pour finaliser l’étude du dossier. Si la demande de financement n’est pas adéquate, la banque pourrait alors vous refuser votre prêt immobilier.

Le reste à vivre 

C’est la part des revenus restants au ménage, et qui servent à financer les autres dépenses dès lors que les charges d’emprunt ont été payées. Le calcul du « reste à vivre » s’effectue en soustrayant des revenus nets, les échéances d’emprunt. De ce fait, la banque se charge d’examiner si la somme du reste à vivre est conséquente pour assurer les besoins du foyer, et cela grâce à un barème qu’elle met en place. Une banque peut exiger par exemple:

  • la somme de 800 euros pour une seule personne
  • 1000 euros pour un couple
  • plus 300 euros en complément par chaque enfant à charge.

Le quotient familial

Utilisé pour substituer ou compléter le reste à vivre, celui-ci représente le revenu  qu’obtient chaque personne de façon annuelle. Il est établi grâce au rapport entre les revenus nets hors les charges d’emprunt, et le nombre de personnes qui composent le foyer. Certaines banques uniquement compte du nombre de personnes présentes dans le foyer, tant que d’autres font usage du nombre de parts fiscal du foyer.

Comment fait-on pour augmenter le crédit scoring?

Notons tout d’abord qu’il est possible d’obtenir de façon gratuite votre rapport de crédit tous les ans. Ainsi, ce rapport vous permettra de maîtriser votre  score de crédit qui est censé aller de 300 à 900. Plus ce score est élevé, plus vous aurez la facilité d’avoir des prêts avec des taux d’intérêt faibles. Par ailleurs, il existe certaines étapes à suivre pour augmenter votre crédit scoring ou faire en sorte que votre score soit le meilleur possible. vous devez :

  • Ne pas utiliser tout votre crédit : pour augmenter votre score de crédit, vous devez éviter au maximum d’utiliser toute votre réserve de crédit. Tentez de ne pas dépasser 50% du montant mis à votre disposition le mieux est d’utiliser que 10% de cette somme pour avoir un meilleur score de crédit.
  • Payer vos factures dans les brefs délais : payer toutes vos factures de façon rapide et dans l’échéance pourrait influencer positivement et automatiquement votre score de crédit. En effet, les établissements de crédit prennent en compte la date limite des paiements, mais aussi la date de réception de votre facture. Au cas où vous auriez de l’argent, n’hésitez pas à payer votre dette sans attendre le délai de 21 jours prévu.
  • Éviter les cartes de crédit qu’offrent les magasins : en général, les magasins proposent des cartes de crédit portant leur nom. Sachez que ces cartes de crédit ont un taux d’intérêt qui est plus élevé que celui des banques ( soit 29% contre 19%). En plus, les établissements bancaires ont une opinion négative de ces enseignes.
  • Diversifier votre crédit : si vous avez obtenu un crédit sur une carte, tâchez aussi de prendre un prêt automobile, un prêt personnel ou une hypothèque, car, votre capacité à effectuer différents types d’emprunts est prise en considération et vous sera favorable dans le calcul de votre score.
  • Laisser ouverts vos vieux comptes : avoir un historique de crédit depuis de nombreuses années influence positivement votre cote dans la mesure où 15% de votre score de crédit est calculé en prenant en compte la durée de votre crédit. Par conséquent, si vous détenez une ancienne carte, gardez-la très bien.
  • Ne dépasser pas votre limite de crédit : respecter le montant du crédit accordé par votre banque, car, un dépassement peut faire baisser votre score et vous coûter beaucoup plus cher.
Partager sur: