Assurance chômage: Ce que proposent des organisations patronales

Le l’U2P, la CPME et  Médef sont des organisations patronales. Ils ont tous répondus à la demande du gouvernement concernant le moyen d’économiser 1,3 milliard d’euro par an sur l’assurance chômage. Et les partenaires sociaux ont même fait mieux. L’Unédic (union nationale interprofessionnelle pour l’emploi dans l’industrie et le commerce) à fait une estimation des économies générés par les propositions des organisations patronales. Ces économies s’élèverait à un total de 1,9 milliards d’euros soit plus 600 millions de plus que demandé par le gouvernement. Les propositions faites par ces organisations patronales sont de limiter les critères d’accès à l’assurance chômage, de mensualiser le calcul du montant du chômage et de lisser les versements d’indemnités sur un plus grand nombre de mois.

Un mois à 30 jours

La première proposition du Medef, l’U2P et la CPME est de mensualiser l’indemnisation de chômage à 30 jours pour tous les mois de l’année. C’est à dire qu’il n’y aurait plus le système actuel d’indemnité journalière. Par exemple au mois de février il y a 28 jours mais l’indemnisation se fera sur 30 jours, par contre sur les mois à 31 jours l’indemnisation se fera sur 30 jours. L’analyse permet de dire que Pole Emploi économiserait 350 millions d’euros chaque année, en partant du principe ou une grande majorité des chômeurs reprennent une activité professionnels avant la fin de leur indemnités.

Une temps d’inactivité moins long

Aujourd’hui un chômeur ayant travaillé 4 mois au cours des 28 derniers mois peut obtenir une indemnisation de chômage. Pour les chômeurs de plus de 53 ans il est même possible de l’obtenir s’ils ont travaillés 4mois au cour des 36 derniers mois. La propostion est donc de modifier ces critères. Ainsi un chômeur aurait accès à l’indemnisation si il a travaillé 4 mois au cour des 12 derniers mois et un chômeur de plus de 53 ans si il y a travaillé 4 mois au cours des 24 derniers mois. L’estimation en terme d’économie pour cette proposition est de 400 millions d’euros chaque année.

Être indemnisé sur une plus longue période

Cette proposition devrait permettre de couvrir 100 000 personnes de plus. L’idée du Medef, l’U2P et la CPME est de modifier le rythme de versement des indemnités du chômage. La somme total d’indemnité autorisé serait donc verser sur une période plus longue qu’actuellement. Le minimum serait donc d’être indemniser sur 23 jours par mois afin que l’indemnité mensuel ne soit pas trop basse. Cette proposition permettrait de faire économiser 950 millions d’euros à Pôle Emploi.