La mission « Contact Tracing » de la CPAM Nantes

Contact tracing

La crise du Corona virus a fait augmenter les besoins en matière de soins sanitaires. Le contrôle de la pandémie nécessite une stratégie organisationnelle très chevronnée. C’est dans cette optique que la CPAM de Nantes a mis en place la mission dénommée « Contact tracing ». Elle vise à freiner au maximum la propagation du Corona virus à Nantes. Depuis le 11 mai 2020, les brigades dédiées au « contact tracing » sont actives pour traquer le virus et les personnes potentiellement infectées.

Qu’est-ce que la mission « Contact Tracing » de la CPAM Nantes ?

Il s’agit d’une cellule spéciale créée pour endiguer la pandémie du covid19 dans la ville de Nantes. Son objectif majeur est la diminution du nombre des personnes contaminées.

  • Pour cela, elle contacte les nantais testés positifs au coronavirus.
  • Elle leur explique également les procédures à suivre loorsqu'un cas positif est signalé par un médecin sur la plateforme « Contact Covid ».

Cette base de données est l’outil support au mécanisme d’identification et de traçages des personnes contacts d’un patient testé positif au Sars-CoV-2. C’est un outil qui est à la disposition des ARS. Il aide énormément dans la réalisation des analyses complémentaires afin de détecter des foyers de transmission ou des clusters situés à Nantes. Cela se fait par le biais des données d’investigation collectées lors des interrogatoires des cas et des individus contacts à risque.

Un des traceurs de la brigade de Nantes appelle le malade pour lui demander le nombre des personnes qui ont été en contact étroit avec lui. La méthode consiste à limiter et à stopper le plus possible la transmission croisée par la mise en œuvre de mesures immédiates, ainsi qu’une investigation immédiate visant à rechercher d'autres cas de contamination se trouvant à Nantes.

Le contact des patients atteints du covid19

Les équipes de la CPAM Nantes, comprennent des personnels de la santé et des personnels administratifs en charge des relations avec les assurés domiciliés à Nantes. Il faut rappeler que la mission se déroule conformément à la législation en vigueur. C’est par exemple ainsi que les nantais travaillant dans le cadre de la mission Contact Tracing sont soumis au secret médical. Ils appelleront les personnes contacts. Dans le respect de la confidentialité des intéressés, le nom de la personne malade qui a contaminé d’autres individus ne leur sera communiqué qu’en cas d’accord explicite de cette dernière.

Les personnels de Contact Tracing situé à Nantes informeront les malades de leur potentielle exposition au virus et les inviteront à observer une période d’isolement de quatorze jours. Cette mise en quarantaine peut être effectuée à la maison du malade ou à l’hôtel. Il faut rappeler que la victime peut faire une demande d’arrêt de travail afin de couvrir cette période d’isolement. Les personnes ayant été en contact avec des patients du Corona virus seront soumises à un test de dépistage.

Pour les personnes présentant des symptômes, cela se fait dans les plus brefs délais tandis que pour celles qui n’ont pas de symptôme, il faut attendre 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé. Face à l’urgence de la situation à Nantes, il est prévu que la plateforme téléphonique sera ouverte 7 jours sur 7 de 8 à 19 heures. Toutes les données issues de cette plateforme vont être renvoyées à l’agence Santé publique France. Ce sont des informations précieuses qui serviront à prévoir la naissance de cluster. Cela va donc permettre de prendre les mesures adéquates pour éviter la propagation des foyers de contamination à Nantes.

Quel est le recours indispensable aux médecins généralistes?

Dans le cadre de la mission Contact Tracing, la CPAM de Nantes utilise ses agents traditionnels, mais elle se fait surtout aider des médecins généralistes travaillant à Nantes. Le dispositif de surveillance repose grandement sur eux. Ils ont notamment pour mission de prescrire des tests aux patients.

  • Le médecin a pour mission d’enregistrer le dossier du patient dans une base spécifique, « Contact Covid ».
  • Avec l’acceptation de ce dernier, il y inscrira les coordonnées des personnes qui ont été en contact rapproché avec lui « jusqu’à deux jours avant le début des signes de la maladie ».

Une vingtaine de cas est recensée en moyenne à Nantes. Les médecins s’occupent aussi de la prise en charge des cas possibles de Covid-19.

  • Ils prescrivent les tests RT-PCR.
  • Ils donnent des recommandations sur les techniques de prévention.
  • Par ailleurs, il y a la prise de contact systématique avec les patients dépistés positifs sans prescription.

Cela est faisable depuis le 24 juillet 2020. La consultation se fait en présentiel ou à distance après transmission de l'information par le laboratoire d'analyses médicales de Nantes ou par le patient lui-même. Ce sera là encore l'occasion de rappeler, les mesures d'isolement qui s'imposent, de faire le point sur les traitements indispensables, et d'évaluer, le cas échéant, les situations devant faire l'objet d'une vigilance particulière et les éventuels besoins d'accompagnement social au cours de l'isolement.

Partager sur: