Revenus fonciers

     Publié le

Revenus fonciers

Que sont les revenus fonciers ? Nous allons parler dans cet article des revenus fonciers, de la fiscalité qui les entoure, des différentes catégories d'investissements qui sont considéré comme des revenus fonciers, ainsi que de la façon d'optimiser leur imposition. Les revenus fonciers sont un des sujets favoris des français et constituent une recette majeure pour le budget du gouvernement et notamment des régions. Entrons dans le vif du sujet. 

Revenus fonciers

Les revenus fonciers sont les revenus qui proviennent d'investissements immobiliers. L'immobilier étant un sujet d'investissement à part, très prisé des français, et du gouvernement. On estime en effet que plus d'un français sur deux est propriétaire d'un bien immobilier. Le taux de propriétaire occupant est de 58% en France, mais plus bas dans les grandes métropoles tandis que les plus petites villes affichent des statistiques de propriété beaucoup plus importantes. Cet effet est explicable par le prix des biens immobiliers dans les grandes villes. L'immobilier est un marché extrêmement important qui représente 1/3 du PIB de la France. C'est l'investissement patrimonial par excellence, bien qu'il puisse prendre plusieurs formes. Le gouvernement récupère donc des sommes très importantes sur l'immobilier mais doit faire face à une demande de logement importante. Il a donc mis en place un système fiscal spécial à l'immobilier qui peut avantager les investisseurs dans certains cas, afin de répondre à la demande croissante de logement en France. Pour les Français propriétaires d'un bien en location et touchant donc des loyers, les revenus touchés à ce titre doivent être déclarés en remplissant un formulaire spécifiquement dédié à ce type de revenus que les habitués connaissent sous le nom de 2044. Les revenus fonciers sont imposés au régime d'imposition progressif sur les revenus, en plus des prélèvements sociaux de 17,5%.  Ils feront partie du revenu fiscal de référence. Le prochain chapitre parlera de la défiscalisation. Alors, un bien immobilier loué génère des revenus fonciers, mais qu'en est-il pour les autres investissements immobiliers ? 

Et bien ils ne sont pas tous considérés comme des revenus fonciers. Les parts de SCI qui génèrent des revenus sont elles considérés comme des revenus fonciers et seront imposés de la même façon. En revanche, tout investissement participatif ou bien dans les parts de SCPI seront considérés comme des revenus mobiliers et seront imposés au titre de la plus-value boursière.

Revenus fonciers charges déductibles

Alors, nous avons parlé défiscalisation, qu'en est-il pour l'immobilier en France ? Et bien il existe plusieurs catégories qui permettent de la défiscalisation des revenus fonciers. Tout d'abord le mode d'ameublement. En effet, le régime communément appelé LMNP ( loueur meublé non professionnel ) permet de ne pas payer d'impôts sur ses revenus fonciers. Ensuite, vous pouvez défiscaliser à l'aide de plusieurs dispositifs dont nous parlerons plus en détails dans une autre page. Les dispositifs les plus connus sont le SCELLIER, le MALRAUX pour l'ancien, et enfin le fameux PINEL qui permet de défiscaliser une partie de ses revenus en investissant dans le neuf. A savoir également : les intérêts d'un crédit immobilier sont déductibles de vos revenus fonciers.


Sur le même sujet :

Partager sur: