Calcul allocation chômage

     Mis à jour le

Calcul allocation chômage

Lorsqu’on se retrouve au chômage, l’Etat vous donne accès à une allocation pour compenser la perte de salaire le temps de retrouver un emploi. Il peut être utile de calculer cette allocation à l’avance afin de prévoir d’éventuels changements de situation professionnelle. Il peut être également intéressant de le calculer à titre de comparaison avec les remboursements d’une assurance chômage par exemple. Compareil vous explique dans cet article les tenants et les aboutissants du calcul allocation chômage. 

Calcul net imposable allocation chômage

L’organisme de référence pour le versement des allocations de droits au chômage est appelé le pôle emploi. Son objectif est de vous rémunérer le temps que vous puissiez retrouver un emploi et donc un salaire.
A savoir : les revenus liés au chômage ne sont pas défiscalisés et doivent par conséquent être déclarés. Votre taux d’imposition en tiendra compte. Pour ce qui est du calcul net imposable allocation chômage qui est également appelée allocation de retour à l’emploi, il est évidemment basé sur vos revenus passés.

Mais dans quelle proportion ? Et sur quelle durée ? La réponse à ces questions est la suivante : il s’agit en premier lieu des rémunérations brutes, en ce qui concerne le sommes prises en compte. La période de référence utilisée dans le calcul allocation chômage est la dernière année passée à partir du dernier jour de travail payé. Donc les 12 derniers mois de rémunération seront pris en compte. Le calcul qui permet de connaître votre allocation exacte est le suivant : c’est le montant le plus élevé entre les deux calculs suivants : 

  • 40,4% de votre salaire journalier de référence ( aussi appelé SJR par le pôle emploi ) + 12 euros.
  • 57% de votre salaire journalier de référence.

Pour le calcul du salaire journalier de référence, pôle emploi tiendra compte de toute déclaration à l’URSAF en terme de rémunération brute ( primes, bonus …etc).

Bon à savoir, dans le calcul net imposable allocation chômage ne seront pas prises en comptes les rémunérations suivantes : les indemnités de licenciement ou de fin de contrat, ainsi que les indemnités de congés payés. Le calcul sera en revanche basé sur toute autre rémunération brute. Les revenus ayant déjà fait l’objet d’un calcul d’allocation ou d’aide précédente ne seront pas non plus inclus dans le calcul.

La durée minimale pour avoir droits aux allocations de chômage est de 610 heures. En deçà de cette période, vous n’aurez pas accès aux droits au chômage.
En revanche, les mois passés en arrêt maladie et payés par la sécurité sociale seront pris en compte dans le calcul du salaire journalier de référence. 

Calcul indemnité chômage temps partiel

Alors qu’en est-il pour les personnes qui sont à temps partiel ? A quelle allocation de chômage ont-elles droit ? 

Les droits au chômage en cas de temps partiel sont calculés en fonction du nombre d’heures travaillées hebdomadaires. Un salaire journalier de référence est de toute façon calculé et servira de base pour le calcul des allocations. 

En fonction du montant de votre rémunération, si vous acceptez un emploi à temps partiel alors que vous touchez une allocation chômage, alors vous pourrez toujours toucher vos allocations de chômage quelque soit ce type de contrat de travail. Il faut néanmoins qu’il entre dans la catégorie des emplois à temps partiel. Ce type de calcul est appelé calcul indemnité chômage temps partiel.

Calcul allocation chômage et assurance emprunteur

Vous avez souscrit à un crédit immobilier, alors dans ce cas vous êtes couverts par une assurance prêt. C’est obligatoire. Cette assurance emprunteur peut comporter une garantie perte d’emploi, et couvrir vos échéances de prêt à votre place durant cette période. Cette assurance perte d’emploi peut se cumuler avec des allocations chômages et ne diminuera pas votre allocation pôle emploi. Donc un calcul allocation chômage et assurance emprunteur ne sont pas incompatibles.

Tout savoir sur l'assurance vie et succesion.

Sur le même sujet :

Partager sur: