Souscription à une assurance prêt immobilier

souscription à l'assurance prêt immobilier

Lorsque vous contractez un prêt immobilier auprès de votre banque pour financer l'acquisition d'un nouveau bien immobilier, il faudra ensuite rembourser le prêt sous formes de mensualités accompagnées de taux d'intérêt. En cas d'incapacité de remboursement car vous ne pouvez pas, suite à un examen médical, ou du décès soudain de la personne qui paye les mensualités, assumer le remboursement de votre dette de prêt immobilier à la banque, il existe ce qu'on appelle une assurance de prêt immobilier, dont le principal objectif est de couvrir l'individu en incapacité de remboursement, sans que cela ne l'atteigne lui, ou sa famille. Comment et à quel moment faut-il souscrire à une assurance de prêt immobilier ? Qui peut en bénéficier ? Comment choisir une bonne assurance de prêt immobilier ? C'est ce que nous verrons aujourd'hui en s'intéressant de plus près au fonctionnement de la souscription à une assurance crédit.

Connaître votre profil

Même si vous avez souscrit à une assurance prêt immobilier, donc que vous payez des cotisations mensuelles, vous ne bénéficiez de votre mutuelle qu'en cas d'incapacité, invalidité de remboursement. C'est pourquoi les contrats selon les profils des personnes assurées, car chaque individu ne présente pas les mêmes risques, ni les mêmes taux de probabilité d'un risque. Certaines garanties comprises dans les contrats d'assurance ont des limites d'admissions. Par exemple à partir d'un certain âge, il n'est plus possible d'adhérer à la garantie décès de l'assurance emprunteur.
Il est donc important de connaître son profil, c'est-à-dire les risques qui peuvent compromettre le bon fonctionnement du remboursement du prêt immobilier et qui pourraient vous concerner, afin d'en avertir l'établissement prêteur. La probabilité de risque peut tout à fait dépendre de votre activité sportive et professionnelle (l'assurance prêt immobilier couvre les personnes travaillant dans le secteur médical et qui pourrait être dans l'impossibilité immédiate de travailler et donc d'assumer toute dette bancaire, grâce à une garantie appelée IP IPRO pour l'invalidité professionnelle), en fonction de votre âge. Une personne âgée est beaucoup plus exposée aux risque de maladies professionnelles, ou d'invalidité qu'une jeune personne qui vient d'entrer dans la vie professionnelle. Cependant une personne plus âgée a souvent plus d'expérience, et a tendance à avoir une situation financière plus stable qu'une personne entrant dans la vie active et qui vient d'obtenir son premier prêt immobilier. Votre profil se construit également grâce à votre état de santé. Si vous savez que vous avez des chances de connaître une maladie génétique, ou parce que vous êtes exposé à des microbes ou bactéries, votre assurance de prêt immobilier peut en dépendre. Lors de votre souscription à une assurance prêt immobilier, généralement lors de votre contraction de prêt immobilier, on vous demandera votre situation, si vous êtes mariés ou non, si avez des enfants, une maison ou un appartement, pour en savoir plus sur votre profil et savoir combien de personnes sont impliquées si la personne assurée ne peut plus assumer ses mensualités.

Comparer les assureurs en fonction de votre profil

Le profil de l'assuré va donc dépendre pour les contrats d'assurance prêt immobiliers proposés. Il faut savoir que les personnes âgées de plus de 55 ans ne peuvent bénéficier seulement que de la garantie décès, tandis que les garanties IPT (l'Invalidité Permanente Totale), IPP (l?Invalidité Permanente Partielle) et la garantie ITT (l'Incapacité Temporaire Totale de Travail) de l'assurance prêt immobilier cessent de fonctionner si l'assuré arrive à l'âge de retraite, puisqu'il va arrêter de travailler. Si vous n'êtes pas seul à avoir contracté un prêt immobilier car vous êtes co-emprunteur le principe de quotité d'assurance va dépendre. En effet, en cas défaut de paiement des mensualités pour invalidité des co-emprunteurs, la répartition de la couverture entre les emprunteurs va dépendre de la quotité d'assurance que vous aurez choisie.
Afin de choisir la bonne assurance prêt immobilier, il faut comparer les offres de garanties, notamment grâce à des sites de comparateurs d'assurance en ligne. Ces sites gratuits pourront vous aider à découvrir les différentes possibilités que vous pouvez avoir. Faire appel à un courtier en assurance, pourra également vous guider pour savoir à quelles garanties de l'assurance emprunteur faut-il souscrire, selon votre profil.

Remplir le questionnaire médical

Si vous voulez souscrire à une assurance prêt immobilier, il vous sera demander de remplir un questionnaire médical ou une déclaration d'état de santé simplifiée afin d'avoir le plus d'informations sur votre profil d'assuré. C'est-à-dire que le souscripteur doit simplement répondre par « OUI » ou « NON » à la quinzaine de questions. Dans ce questionnaire, la personne assurée doit renseigner son activité professionnelle, sur ses pensions sur les opérations qu'il a pu subir, sur les antécédents familiaux ou des maladies potentiellement génétiques (maladie du diabète, maladie du c?ur, maladies mentales, mort suite à un suicide...), sur ses antécédents (rhumatismes, pression artérielle, des dépressions nerveuses ou encore une tumeur). L'assuré doit également signaler s'il a eu des arrêts de travail auparavant ou des cures ou s'il était ou s'il est encore sous des traitements spécialisés. Si vous avez été soumis a des interventions médicales, il doit indiquer la durée la durée du séjour, l'établissement de santé...
Ce questionnaire permet à l'organisme qui va vous assurer de se faire une idée de votre profil et donc du niveau de risques que vous présentez. En cas de fausse déclaration de la part du souscripteur, il risque de faire face à une sanction et l'établissement d'assurance peut lui refuser la souscription à une assurance prêt immobilier, donc refuser toute couverture en cas d'incapacité à rembourser le prêt immobilier. Si vous vous êtes trompé par erreur en remplissant votre questionnaire médical, l'indemnité de votre couverture vous sera tout de même réduite.

Attente de la décision prise par l'assureur

Suite à ce questionnaire de santé, l'assureur va l'étudier et s'il considère que l'état de santé de l'individu contient beaucoup de risques, l'individu sera invité à effectuer un examen médical. Après cet examen médical, la compagnie d'assurance pourra donner une réponse favorable ou non, en sachant qu'elle a un délai de cinq semaines.

Partager sur: