Loading...

Le b.a.-ba de la gestion immobilière

gestion immobilière
11/07/2019

Comprendre les pratiques de base de la gestion immobilière s’avère une règle d’or lorsque l’on s’apprête à se lancer de ce type d’investissement. Cette activité n’est pas en réalité aussi complexe que l’on pourrait le penser. Voici donc les points les plus importants à prendre en compte avant de s’y engager. 

Saisir le contenu du concept 

Ce groupe de mots se réfère aux activités se rapportant à l’administration quotidienne d’une propriété en location. Dans ce cadre, l’on doit s’occuper de certaines tâches. 

Dans un premier temps, il s’agira de mettre en bail le logement concerné. Ici, l’on devra chercher un preneur. Pour ce faire, il faudra publier des annonces, vérifier les dossiers des potentiels candidats et enfin rédiger un contrat de bail et de cautionnement. 

L’étape suivante, c’est la prise en charge des assurances. La gestion immobilière consiste également en une prise en main administrative du bien en location et à la réalisation des travaux ou entretiens nécessaires. 

Pour réussir ces tâches, l’on peut choisir entre deux possibilités. La première, c’est le recours aux services d’une agence immobilière. Ce qui entraîne des frais supplémentaires. La seconde alternative, c’est de s’y lancer soi-même, lorsqu’on possède assez de temps pour développer cette activité. 

Pour cette deuxième option, on retiendra que la tâche est désormais plus facile aux propriétaires. En effet, la révolution technologique de ce secteur leur permet maintenant avec les outils numériques de gérer leur bien en ligne. 

Comprendre les termes principaux 

Se familiariser avec le lexique de cette activité s’avère primordial, lorsqu’on aborde nouvellement les rivages de la gestion immobilière. Il s’agit le plus souvent des notions telles que : quittance, locataire, garanties locatives, etc. Pour s’aider, il existe des outils tel que l’assistant de gestion locative PINQL qui permettent de gérer son bien de manière intuitive. 

Lorsqu’on prend par exemple le loyer en matière d’administration de bien locative, il ne s’agit pas d’un simple mot du vocabulaire courant. Ce terme revêt plusieurs significations en fonction du contexte. On parlera donc selon la situation de loyer brut, loyer net, loyer chargé, etc. 

Le choix du locataire 

Pour entretenir une bonne relation avec le locataire, le propriétaire se doit de bien le choisir. En réalité, le bailleur ne fait pas que louer. Il a à cœur la réussite de son investissement. C’est pour cette raison que l’on doit opter pour un locataire solvable. 

Pour avoir du succès dans la gestion immobilière de son bien, il convient donc de ne pas se précipiter dans la recherche locative. Il faut y consacrer autant de temps que possible et traiter chaque demande avec le soin et toute la diligence nécessaire. 

On évitera ainsi d’avoir à s’occuper plus tard des problèmes de voisinage ou même de régularité des paiements. 

L’aspect technique d’une gestion immobilière 

Généralement, lorsque l’on acquiert un bien locatif neuf, cette dimension n’est pas prise en compte dans les premières années. En revanche, on note que dans la vie d’un logement il existe des contingences auxquelles l’on doit être capable d’apporter une réponse. 

Qu’il s’agisse des travaux à la charge du locataire ou du bailleur, cela s’avère toujours utile d’avoir à portée de main une liste d’artisans ou d’entreprises. En matière de gestion immobilière, cela permet d’avoir à tout moment une solution de réparation dans l’immédiat afin que le locataire continue de jouir pleinement du bien. 

Le régime fiscal et la déclaration des revenus 

Ce point mérite une profonde réflexion. En effet, plusieurs sont ces bailleurs qui ressentent des difficultés à identifier et à choisir le régime fiscal qui leur convient le mieux. Déterminer la meilleure option permettra de faire plus d’économie en ce qui concerne les impôts. 

Dans la mesure où l’on décide de s’en occuper soi-même, il peut s’avérer indispensable d’avoir recours à un professionnel pour y parvenir. L’on peut également se fier aux outils numériques révolutionnant les démarches locatives. Ces derniers peuvent vous offrir les mêmes services qu’un expert et même mieux. 

Cependant, le problème ne se pose pas lorsque l’on choisit de confier l’administration de son bien à une structure spécialisée. Dans ce dernier cas, l’agence apportera son soutien dans la réussite de cette étape de la gestion immobilière. 

Ces dernières années, le régime micro BIC est celui le plus adopté par les propriétaires de bien locatif. Malheureusement, ce choix se révèle moins avantageux dans 85 % des cas. Il existe en réalité d’autres options assurant des économies plus substantielles et une exonération de charges pendant plusieurs années selon la situation. C’est le cas des dispositifs comme les lois Duflot ou Pinel. 

En clair, on retiendra que louer son logement nécessite et en optimiser la gestion nécessite un prérequis. Il suffira alors de trouver le temps pour apprendre et maîtriser les différents contours de l’activité pour s’en sortir. Il faudra ensuite choisir entre la gestion par soi-même ou la gestion déléguée.

Partager sur: