Confinement : les mutuelles adoptent des positions différentes

confinement
 David V.    Publié le 03/11/2020 à 08:13

Depuis le 30 octobre 2020, après l’annonce officielle du Président français Emmanuel Macron, la France est entrée en deuxième période de confinement. Par rapport à ce confinement, plusieurs mutuelles ont établi différentes conditions afin de respecter les mesures sanitaires et effectuer les services en même temps. En effet, pendant  le confinement, les assurés auront encore plus besoin des services des mutuelles, de plus, les mutuelles ont déjà eu des expériences concernant le premier confinement en France.

Les positions sur l’ouverture des agences

Parmi les différentes positions des mutuelles en France par rapport au confinement figure l’ouverture des agences, il’ y a des mutuelles qui ont décidé d’ouvrir leurs agences sous certaines conditions et d’autres non.

Les agences ouvertes pour les assurés

Des conditions relatives au respect des gestes barrières afin d’éviter la propagation du virus ont été établies par les mutuelles qui ont décidé d’ouvrir leurs agences en France Métropolitaine et en outre-mer durant cette deuxième période de confinement. La Macif est l’une de ces mutuelles ayant des agences ouvertes, la Macif a établi des mesures de protection et de gestion des salles d’attente. Ceux sont les salariés du Macif qui ne peuvent pas exercer le télétravail pour des raisons personnelles qui assurent les services dans les lieux de travail. Après avoir organisé un CSE extraordinaire, la Matmut a aussi décidé d’ouvrir ces portes durant ce confinement, environ 500 agences de Matmut seront ouvertes, mais les assurés doivent prendre rendez-vous avant de venir dans une agence afin de limiter les nombres de personnes présentes dans une agence. Afin de respecter les mesures sanitaires et les gestes barrières, il se peut que quelques assurés de Matmut soient invités à attendre leur tour en dehors de l’agence. À part Macif et Matmut, la fédération nationale des agents généraux : Agéa, Harmonie Mutuelle et Covéa regroupant Maaf, MMA et GMF ont aussi décidé d’ouvrir les portes de leurs agences au public.

Les agences fermées pour les assurés

Il’ y a les mutuelles qui ont décidé d’ouvrir leurs agences, celles qui ont décidé de fermer leurs portes et celles qui n’ont pas encore pris de décision comme le réseau MMA. Les salariés des mutuelles qui ont décidé de fermer leurs agences exercent le télétravail, les salariés de la mutuelle Maif font partie de ces salariés. Les relations et les échanges entre Maif et ses assurés se feront par téléphone, exceptionnellement, les responsables de Maif ont affirmé qu’ils peuvent quand même recevoir un assuré en agence en cas d’extrême nécessité, mais l’assuré doit prendre rendez-vous en avance. La Mutuelle Aésio a également décidé de fermer les portes de ses agences pour le public (les assurés), mais certains salariés sont quand même présents sur les lieux de travail afin de gérer les activités. Les collaborateurs d’Aésio n’exercent plus actuellement de réunion ou de formation en présentiel afin de respecter les mesures sanitaires, de plus, certains collaborateurs sont en télétravail.

La solidarité des mutuelles

Les mutuelles présentant des membres dans la FFA ou la Fédération Française des Assurances ont décidé de renforcer leur solidarité face à cette deuxième période de confinement, la présidente de la FFA, Florence Lustman a affirmé que les assurances occupent une grande responsabilité afin d’alléger les difficultés rencontrées par la société. Par rapport à cela, 280 établissements assureurs vont proposer différents aides aux secteurs les plus touchés par le confinement à savoir les secteurs de la restauration et de l’hôtellerie. D’après la FFA, les établissements assureurs vont tolérer le retard des paiements des cotisations d’assurance pour les entreprises œuvrant dans ces secteurs et les entreprises qui ont dû fermer leurs portes ne vont pas payer de loyers au moins pour un mois. À part cela, des indemnités journalières seront accordées par la FFA aux assurés les plus vulnérables ; par rapport à la favorisation du télétravail, la couverture des matériels informatiques sera incluse dans les garanties proposées les mutuelles d’assurance membre de FFA. Dans le cadre du projet de loi de finances rectificative, la FFA continuera de participer au financement des Fonds de solidarité nationale afin de maintenir l’économie française. Durant la première période de confinement, la FFA a déjà déployé environ 4,5 millions d’Euros pour soutenir l’économie du pays.

Les mesures appliquées en santé et prévoyance

Le contexte de covid-19 figure parmi les domaines auxquelles les mutuelles entrent en œuvre, par rapport à cela, les mutuelles en France tiennent à préciser que la prise en charge des personnes infectées par le coronavirus sera effectuée par le complémentaire santé, le remboursement des dépenses médicales se fera selon le contrat de l’assuré. Le remboursement concerne en général :

  •  La consultation d’un médecin
  •  les frais d’hospitalisation
  •  les frais d’analyse
  •  les frais de médicaments

Une garantie optionnelle souscrite par l’assuré peut lui permettre d’obtenir aussi le remboursement des achats de masques et de gels hydroalcooliques. La hauteur d’indemnisation des assurés atteints du coronavirus est la même que pour l’indemnisation d’un assuré atteint de grippe saisonnière, ces personnes sont qualifiées comme en incapacité de travail par un médecin. Des aides seront octroyées exceptionnellement aux parents ayant des enfants atteintes du coronavirus et qui ne peuvent pas travailler, ils recevront un revenu de remplacement jusqu’à la fin de l’isolement qu’ils effectuent avec leurs enfants. Notons que les salariés vulnérables sont actuellement en activité partielle après avoir fourni des justificatives médicales, les personnes considérées comme vulnérables sont surtout :

  • les personnes atteintes de cancer évolutif sous traitement
  • les personnes atteintes d’une immunodépression congénitale ou acquise
  • les personnes âgées à partir de 65 ans ayant le diabète
  • les personnes dialysées ou présentent une insuffisance rénale chronique sévère 

Effectivement, ces personnes vulnérables recevront le versement des prestations prévoyance, les assurés en profession libérable ne peuvent plus s’autodéclarer en arrêt de travail sans la consultation d’un médecin. Les personnes ayant eu des contacts avec les personnes atteintes du coronavirus peuvent également être prises en charge par les mutuelles si un médecin leur fourni un arrêt de travail, l’arrêt de travail prouvera que la personne présente des symptômes de coronavirus.

Partager sur: