Loading...

Les mandats immobiliers

Oprixfixe
28/06/2019

Démarcher un agent immobilier pour vendre son appartement n’est pas de tout repos. Du mandat exclusif, en passant par le mandat simple ou encore le semi-exclusif, voici un dilemme pour choisir. OprixFixe, vous dévoile comment choisir votre mandat


Près de 70 % des ventes immobilières se font par l'intermédiaire d’un agent immobilier ou d’un notaire. Un certain nombre de professionnel propose différentes appellations de leur mandat de vente. Gardez à l’esprit qu’il y a trois grandes catégories de mandats : le mandat simple, le mandat exclusif et le mandat semi-exclusif. 

Le mandat simple : l’avantage de la mise en concurrence

Il s’agit d’un mandat souple pour le vendeur. Il permet à un propriétaire de mettre en concurrence plusieurs agences immobilières. Il n’y a pas de limite de mandat que le propriétaire peut signer avec des agences immobilières. Il est donc possible de travailler avec 10 agences immobilières différentes. Ce type de contrat permet de vendre aussi seul sans être accompagnée. Il laisse donc une grande liberté à celui qui l’utilise. 

Le mandat exclusif : faut-il faire confiance à un seul agent ?

Ce contrat restrictif et totale permet à un agent immobilier d’être totalement impliqué dans une vente. Le propriétaire vendeur ne peut donc pas travailler avec d’autres agences. D’ailleurs, il ne peut pas non plus vendre le bien par lui-même. Mais ce type de contrat a des atouts indéniables, bien qu’il puisse être bloquant en cas d’échec d’une vente rapide de votre bien. En effet, la confiance accordée à son agent immobilier peut s’avérer être un véritable partenariat. 

Le contrat semi-exclusif hybride pour plus de liberté

Ce contrat, Il permet au propriétaire de travailler avec une agence immobilière ou un notaire et seulement une. Il garde la possibilité de vendre son appartement dans le 15ème arrondissement de paris par ses propres moyens et donc sans agence, à condition que l’acquéreur n’ait pas connu le bien par le biais de l’agence. Il arrive qu’une clause soit incluse dans le contrat semi-exclusif, et que le propriétaire soit redevable d’une partie des honoraires de l’agence immobilière. Si une telle clause n’a pas été négociée, alors le propriétaire est libre de vendre son bien par ses propres moyens. Il n’est alors redevable d’aucun dédommagement. 


S’assurer de la fiabilité du partenaire de transaction 

Dès votre premier contact avec l’une des agences, pensez à établir une relation de confiance. Cette relation vous permet de mieux appréhender vos décisions. Le professionnalisme de l’agent est essentiel. À l’écoute de vos besoins, le professionnel doit être digne de confiance et vous conseiller dans les démarches de vente. Pour cela, demandez aux agences de fournir une liste des biens qu’elles ont pris en charge au cours de la dernière année : Dans le cas d’une transaction, demandez si l’un des biens précédents était semblable au vôtre en matière de prix, de localisation ou d’autres caractéristiques saillantes. Assurez-vous de vous adresser à quelqu’un qui s’y connaît dans la vente immobilière et se spécialise exactement dans ce que vous vendez. De plus, un bon agent immobilier devrait connaître d’autres biens locaux. C’est le cas des agents de l’agence immobilière en ligne qui met à votre disposition des agents de secteur.

Partager sur: