Assurance prêt immobilier et les maladies psychologiques

     Mis à jour le

La souscription à l’assurance prêt immobilier est une assurance de l’emprunteur qui est une sécurité exigée par les organismes de crédit ou les banques qui leur permet d’être couvert en cas de sinistre pouvant empêcher la personne souffrant d’une maladie psychologique à rembourser son crédit. 

Qu’est-ce qu’une maladie psychologique ?

La maladie psychologique ou encore connue sous le nom de maladie mentale est définie par l’ensemble des changements qui affectent la pensée, l’humeur ou le comportement d’une personne, et qui peuvent lui causer de la détresse ou de la souffrance. La maladie mentale se manifeste souvent par : 

  • Des signes de changement que l’entourage est susceptible d’observer dans le comportement de la personne atteinte de maladie mentale 
  • Des symptômes que ressent la personne elle-même. 

Les maladies psychologiques les plus connus sont les troubles anxieux, la phobie, l’anxiété généralisée, trouble obsessionnel-compulsif, trouble de l’humeur, dépression et trouble bipolaire. Parfois les signes de la maladie psychologique peuvent s’avérer plus ou moins intenses.

Les personnes dans l’entourage d’une personne atteinte d’une maladie psychologique peuvent remarquer les quelques changement du comportement comme l’isolement, l’abus de drogue ou d’alcool, la perte de mémoire, la désorganisation, le manque de jugement, la difficulté à se concentrer sur soi-même. 

La maladie psychologique est souvent caractérisée par :

  • La perte d’appétit,
  • L’insomnie
  • Des nausées
  • Des étourdissements
  • La tristesse
  • Difficulté de concentration

Que déclarer sur le questionnaire de santé d’assurance prêt immobilier ?

La majorité des assurances en prêt immobilier ou les banques considèrent les maladies mentales comme risque aggravé, mais toutefois il existe une différence entre un problème psychologique passager et une maladie psychiatrique.

  1. Lors de la demande d’assurance auprès d’une banque ou d’un assureur en prêt immobilier, ces derniers vous feront remplir un questionnaire de santé et selon vos réponses fournies, il pourra évaluer le risque que le malade présente et enfin proposer une solution beaucoup plus optimale pour l’assurance.
  2. Dans le cas d’une maladie psychologique, les assureurs en charge de prêt immobilier se permettent de demander au malade, le remplissage d’un questionnaire de santé pour pouvoir connaître au mieux votre pathologie et faire une proposition beaucoup plus adaptée au malade psychologique. Dans ce cas, il revient au malade de faire établir un certificat médical par le médecin psychiatre qui suit le patient afin de préciser s’il s’agit d’une maladie psychologique de type I ou II. 
  3. Le patient sujet d’une maladie psychologique doit également joindre à son questionnaire un courrier précisant le nombre de crises qu’il a eu à faire, s’il a déjà été hospitalisé ou le nombre de jours d’arrêt de travail effectué au cours des dernières années et obligatoirement indiqué le traitement qu’il suit.
  4. Après avoir rempli le questionnaire de santé, il peut y avoir de fortes chances que l’assurance en charge du prêt immobilier, souhaite en savoir plus sur la maladie psychologique du client. Il pourra donc déléguer son médecin afin qu’il fasse un examen beaucoup plus approfondi. 
  5.  Le médecin expert pourra demander au malade un certificat de son psychiatre traitant décrivant l’état de santé actuel du malade, mais lorsque le certificat ne renseigne pas toutes les données alors le malade peut joindre une lettre au médecin conseil en expliquant de manière plus précise les détails de la maladie psychologique. 

Afin que la réponse apportée par l’assureur soit plus juste pour le malade, il est donc nécessaire de mettre au courant votre médecin de toutes les informations relatives à la pathologie dont il dispose.

Peut-on avoir un refus d’assurance prêt immobilier pour cause de maladie psychologique ?

Le refus d’une assurance de prêt immobilier n’est pas catégorique lorsque le client est sujet à une maladie psychologique. Il peut toutefois lui être proposé une exclusion qui désigne un risque qui n’est pas prise en charge par l’assurance. 

Les problèmes de santé d’ordre psychologique peuvent être exclus d’un contrat d’assurance de prêt immobilier, mais en contrepartie du paiement d’une surprime le malade peut racheter ces exclusion pour être couvert par l’assureur sans conditions d’hospitalisation.

Lorsque la pathologie est bien régulée par le traitement que suit le malade, et qu’il n’a pas montré de signe apparent de la maladie depuis plusieurs années, alors dans ce cas le malade pourrait avoir un risque aggravé pour la garantie décès entre 50 et 100%, également d’une exclusion des maladies psychiatriques en ce qui concerne les garanties IT et PTIA. 

Mais lorsque l’état de santé du malade n’est pas stable et qu’il fait souvent des arrêts maladie à son travail, alors le dossier du malade psychologique risque d’être refusé par les assurances de prêt immobilier.

Les meilleures assurance prêt immobilier avec maladie psychologique

Lorsqu’une personne est sujet à des maladies d’ordre psychologique alors la banque peut se permettre de refuser la couverture d’une assurance ou de surprime. Il s’agira donc pour lui de passer par une délégation d’assurance avec les comparateurs d’assurance comme compareil.com qui se charge de trouver pour chaque personne quel que soit son soucis de santé, de trouver une assurance de prêt immobilier. 

Le comparateur en ligne compareil.fr permet au malade psychologique de comparer gratuitement, facilement et sans engagement, de faire des économies avec les mêmes garanties, et aide le malade tout au long de ses démarches administratives tout en travaillant avec simplicité et rapidité des experts de compareil.fr

Il est nécessaire de faire des comparaisons afin de faire jouer la comparaison car les grilles de tarifications peuvent ne pas être les mêmes d’une assurance à l’autre. Cependant les contrats que proposent les banques sont rarement les plus compétitifs, encore moins les plus flexibles en cas de maladie psychologique. Il peut se permettre de choisir un assureur externe est très souvent la meilleure des solutions pour les emprunteurs sujet à des maladies psychologiques.

Partager sur: