Comment choisir son assurance emprunteur?

     Mis à jour le

Choisir son assurance emprunteur

Bien souvent nécessaire pour l’obtention d’un prêt immobilier, souscrire à une assurance emprunteur est une étape qui requiert toute votre attention, puisqu’elle peut représenter jusqu’à un tiers des frais de l’opération, ce qui ne peut être négligé. Ainsi, il est primordial de déterminer quelles sont les garanties qui seront réellement adaptées à votre profil, dans la mesure où changer d’assurance emprunteur pourrait se révéler avantageux pour vous.

Qu’est-ce que l’assurance emprunteur ?

Qu’il s’agisse d’un crédit consommation ou d’un prêt immobilier, une assurance emprunteur offre la garantie au prêteur d’argent que le paiement du capital restant dû sera respecté, y compris dans une situation où une éventualité place le débiteur dans l’incapacité de payer. Bien que souscrire à cette assurance ne soit pas directement obligatoire, rares sont les banques qui accepteront votre demande de crédit si vous ne l’avez pas fait au préalable. En effet, elle offre une sécurité financière, car elle permet de protéger les deux parties : elle couvre l’organisme prêteur en cas d’imprévu entrainant l’inaptitude à rembourser le prêt octroyé, tout en vous accordant la possibilité de votre côté de financièrement faire face à cet événement.

Qu’est-ce que l’assurance emprunteur bancaire ?

Après souscription à un crédit, il est possible que votre banque vous propose une assurance de groupe, bien que ce ne soit pas toujours celle qui présente le plus de bénéfices pour vous. Le contrat qui vous sera fourni est identique pour chaque emprunteur, en répartissant les risques de manière équivalente pour chacun des débiteurs, quelle que soit leur situation personnelle. Les cotisations sont calculées selon le capital de départ, mais attention, elles peuvent être révisées par la banque en fonction du montant total des sinistres attestés par l’ensemble des débiteurs. Dans certaines conditions, vous pouvez demander des réductions d’impôts avec la déduction des intérêts d’emprunt.

Qu’est-ce que l’assurance emprunteur individuelle?

Cela peut être plus intéressant pour vous de souscrire à une assurance individuelle, plutôt qu’à l’assurance de groupe proposée par votre banque. La principale distinction de cette assurance réside dans la manière de calculer son coût. Le contrat est rédigé sur mesure selon votre dossier et vos besoins, en calculant les cotisations en fonction de votre situation personnelle. Une fois votre contrat de crédit finalisé et signé, aucune des parties ne pourra revenir sur le taux de prêt et en exiger des modifications. Il vous est possible de résilier cette assurance dans les douze mois qui suivent la signature, ensuite à échéance annuelle à chaque date d’anniversaire de la souscription au contrat. Dans certaines conditions, vous pouvez également demander des réductions d’impôts.

Quelles sont les garanties obligatoires d’une assurance emprunteur ?

Il existe plusieurs garanties d’assurance emprunteur.

La garantie décès et PTIA

Quelle que soit votre situation, une garantie décès est indispensable pour obtenir un prêt immobilier. Alors, si l’emprunteur meurt prématurément, l’assureur devra régler l’intégralité du capital restant dû à la banque.

La garantie PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie) concerne les personnes nécessitant systématiquement l’intervention d’un tiers pour les gestes du quotidien et se trouvant dans l’incapacité d’exercer leur métier afin d’avoir un revenu. Cette garantie cesse dès les 65 ans de l’emprunteur.

Les garanties IPP et IPT

En cas d’invalidité permanente partielle (IPP) ou d’invalidité permanente totale (IPT), l’assureur s’engage à couvrir le débiteur jusqu’à son 65e anniversaire. Cela concerne autant une invalidité physique que mentale. On établit les taux d’invalidité fonctionnelle et professionnelle de l’assuré en fonction de la perte de ses capacités à exercer un métier générateur de revenus et à effectuer les gestes de la vie de tous les jours.

On constate l’invalidité permanente partielle lorsque l’assuré présente un taux d’invalidité compris entre 33% et 66% après renforcement de son état de santé. Si le taux d’invalidité du débiteur est de 66% ou plus après sa convalescence, on parle d’invalidité permanente totale.

La garantie ITT

Si l’emprunteur se trouve dans l’incapacité totale de travailler (ITT) des suites d’un accident ou d’une maladie, la garantie ITT lui permettra dêtre indemnisé. Selon les cas, l’assureur peut aller du versement d’indemnisations jusqu’au règlement complet des mensualités de la période d’arrêt de travail.

Les autres garanties

Il existe d’autres garanties selon l’assurance emprunteur que vous choisissez. Par exemple, la garantie de la perte d’emploi est souvent proposée lors d’une demande de prêt immobilier, ce qui permettra au débiteur d’être entièrement couvert en cas de licenciement (la démission n’est pas prise en compte).

Ainsi, vous pouvez utiliser des comparateurs en ligne afin de déterminer quelles spécificités seraient utiles pour votre dossier, et obtenir des comparatifs pertinents sur l’estimation des coûts afin de trouver le meilleur rapport qualité/prix selon vos besoins. Pour comparer les différentes assurances, on se base sur des critères précis comme l’étendue de la garantie, les frais de dossier ou encore le taux de couverture.

Les différentes exclusions de garantie

Il existe des exclusions de garantie générales, qui sont distinctes des exclusions contractuelles déterminées au préalable par l’assureur. Elles résultent d’un risque estimé trop important pour le prêteur par rapport aux indemnisations qu’il se verra obligé de verser le cas échéant.

  • Les conséquences d’une guerre ou des actes de terrorisme par exemple font partie des exclusions de garanties générales communes à chaque assureur, au même titre que les actes volontaires de l’assuré comme une fraude, un délit ou un crime.
  • La pratique de sports extrêmes et le suicide de l’emprunteur sont également des motifs d’exclusion de garantie.

Cependant, le paramètre principal pris en compte reste l’âge et l’état de santé du débiteur. En effet, les risques de maladies graves et de décès augmentent avec l’âge, c’est pourquoi un refus de la souscription à l’assurance pourra notamment être imposé. Les risques pris par le créancier sont évalués en fonction du questionnaire médical du demandeur. Ce formulaire devra renseigner plus de précisions et sous forme plus détaillée si le demandeur d’emprunt a plus de 45 ans.

La franchise en assurance emprunteur

La franchise représente le délai à partir du déclenchement de la garantie durant lequel l’assurance ne versera aucune participation financière. Ainsi, la durée de cette période peut varier de quelques mois selon l’assurance à laquelle vous avez souscrit, mais est généralement exprimée en jours dans votre contrat. Une fois que le sinistre a été déclaré par l’assuré, la garantie est considérée comme acquise, bien qu’il ne perçoive d’indemnités qu’une fois le délai de la franchise écoulé. A ne pas confondre avec le délai de carence, qui lui représente la période durant laquelle la prise en charge est impossible.

Selon votre assureur, il vous sera possible de négocier ce délai, mais il faudra alors vous attendre à ce que le coût de l’assurance soit supérieur aux frais définis initialement lors de votre souscription. Plus le délai de franchise est court, plus le coût de l’assurance emprunteur sera élevé, mais vous serez dédommagé plus rapidement à la suite d’un sinistre. C’est pourquoi nous vous conseillons de comparer les différentes offres dès le départ selon vos nécessités.

Partager sur: